Quand nous stérilisons une chienne et une chatte, nous sauvons des dizaines d'animaux de la misère

M. Noël Mamère alerte Mme la ministre des outre-mer

M. Noël Mamère alerte Mme la ministre des outre-mer sur la situation des animaux de compagnie dans les départements et régions d'outre-mer français… Le portrait dressé … par l'association Guadeloupe Animaux est particulièrement alarmant. Les actes d'abandon et de maltraitance y sont courants. …ils attaquent les animaux d'élevage causant ainsi de graves préjudices aux éleveurs, des problèmes sanitaires (gale, teignes, vers transmissibles à l'homme...) et une gêne évidente au développement du tourisme, touristes en effet sensibles au triste spectacle de la misère animale.
Conformément à la loi française, les maires guadeloupéens sont responsables de la gestion des animaux errants de leur commune et chaque commune de l'ile subventionne une fourrière, communale ou intercommunale, qui procède malheureusement à l'euthanasie quasi systématique de tout animal recueilli. Outre l'indéniable maltraitance animale, il ne peut donc s'agir d'une solution durable.
Une telle somme pourrait être employée à la stérilisation … et ainsi empêcher la naissance de plusieurs dizaines de milliers de chiots et chatons par an. De plus, la Société Protectrice des Animaux (SPA), qui comme toute association de protection des animaux peut faire procéder à la capture, à la stérilisation, puis à l'identification des animaux de compagnie errants non identifiés, s'est désengagée de la Guadeloupe pour des questions de coût. Tout repose désormais sur les fourrières dont le fonctionnement peut paraître même malhonnête, ces dernières faisant de l'élevage de chiens sélectionnés tout en euthanasiant plusieurs milliers d'autres chaque année, le tout, sur fond de financements publics.
Afin de remédier à cette situation, l'association Guadeloupe Animaux a pour projet …la création d'un centre de soin et de stérilisation, établissement à but non lucratif …(qui) constituera une plateforme de stérilisation gratuite ou à bas coût à destination des propriétaires qui ne fréquentent pas les cabinets vétérinaires faute de moyens. Ce lieu sera également un pôle de coordination des actions entre les différents organismes, notamment associatifs, et autres soutiens locaux, … en faveur de l'éducation aux soins et de la promotion du respect de l'animal auprès de la population locale. Aujourd'hui, …ce projet …mérite d'être étudié par les autorités locales pour une réalisation dans les meilleurs délais, réalisation impossible sans l'apport de fonds publics. Si l'exemple guadeloupéen se révèle pertinent, il pourra alors être décliné dans les autres DROM.
En outre, si les articles L. 2212-1 et L. 2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales habilitent le maire à intervenir pour mettre fin aux nuisances causées par les animaux errants ou en état de divagation par leur capture via notamment la fourrière, l'euthanasie de l'animal ne peut intervenir que si celui-ci est considéré par un vétérinaire comme non adoptable, dangereux ou trop malade. Ainsi, l'euthanasie systématique de l'animal par les autorités est une pratique à la limite de la légalité. Monsieur Mamère estime que l'État français ne tient pas ses engagements dans les DROM et demande à Madame la ministre d'organiser une rencontre avec les préfets, maires, services sanitaires et associations concernés, afin d'étudier la mise en œuvre de tels projets et faire évoluer au plus vite une situation indigne d'un pays tel que le nôtre.

Des colis de jouets envoyés par Brigitte

Brigitte a adopté Joséphine il y a plusieurs années, mais elle mn'oublie pas nos petits protégés de Guadeloupe.
"Super Brigitte!! Nos titis adorent tout ce que vous aviez sélectionné.Je ne leur dis rien pour le moment sur le prochain colis, car ils ne vont plus se tenir!! LOL!
Encore un énorme Merci pour eux!! C'est vrai qu'avec les dons, on ne peut se permettre d'acheter des gâteries, et souvent, nos familles d'accueil ne sont pas assez riches pour le superflu, mais franchement, c'est génial que quelqu'un pense aussi à leur offrir des jouets et des friandises!!! Il faudra vraiment que je vous envoie une petite vidéo pour que vous puissiez voir "l'Hystérie" quand ils reçoivent vos cadeaux!! Pire que des gamins à Noël!!
Je vous embrasse fort et les titis vous font plein de léchouilles!
Virginie

Des nouvelles de Mitchou, rebaptisée Théa

bonjour,
vous vous rappelez de moi !!! je suis Mitchou .... j'voulais vous dire que grâce à vous j'ai enfin trouvée une super famille. ils avaient déjà un jack russel et tout ce passe bien !!!! (il me laisse jouer avec tous ces jouets, je mords, je tire, je déchire .... c'est bon!!). par contre, ils m'ont dit que maintenant je m'appelle "théa", ils m'ont aussi dit que je venais juste après une vieille chienne de 11 ans qui était au paradis des chiens heureux .... ils ont l'air bizarre quand ils me racontent ça ... mais de suite ils me caresses et ont de grand sourires à nouveau .... j'comprends pas tout mais c'est pas grave.
j'ai pris une douche et j'ai été shampouinée de la tête aux pattes et frictionnée avec une serviette et câlinée et ça ma fatiguée tout ça ..... pffff tout est nouveau pour moi, cette nouvelle vie .... c'est whaouuuu !!! donc je voulais encore vous remercier pour la chance que vous m'avez donnée de pouvoir faire la découverte d'une vie de chienne heureuse (enfin je l'espère !!!!). Après quelque recherche, mon maitre a retrouvé votre trace et je suis heureuse de vous envoyer ces photos de moi théa chez moi !!!
P.S : madame, j'aurais un service à vous demander, mon maitre est quelqu'un de curieux dans la vie et qui aime les choses carré .... donc il aimerait connaitre mon histoire, mais je ne peux pas la lui raconter ... sauriez vous de quelle manière je suis arrivée chez vous et quand j'en suis partie pour ce refuge en France .... enfin vous voyez quoi !!!
j'attends votre réponse .... je vous donnerais des miennes.
Théa

Reportage Guadeloupe Animaux

Petit reportage sur notre association. *Jaika est prise en charge par une autre association.

Vente d'autocollants

Dylan vend des autocollants pour aider notre association. Cliquez sur l'image pour lui envoyer un message Facebook.

Vente de bracelets

Delphine vend des bracelets pour aider notre association. Cliquez sur l'image pour plus d'informations.

























Toujours la cata et même de plus en plus

Voici ce qu’un groupe de bénévoles de Guadeloupe a envoyé à Natacha Harry et aux administrateurs. Mais visiblement elle s’en fiche complètement ainsi que son directeur Sangnier. Ils viennent de nommer au bureau local Guadeloupe des personnes proches du « marchand de chiens » de la fourrière !!!
- Les chiens positifs à la dirofilariose (vers du cœur – plus de la moitié des chiens en Guadeloupe) sont euthanasiés (sauf s’il se présente une famille d’accueil dans les 4 jours ouvrés). Or depuis que les stérilisations sur place sont interdites les FA hésitent à prendre des animaux, craignant que les chiennes tombent en chaleur durant le traitement ou, si elles sont pleines, fassent leurs petits avant de partir en refuge.
- Les chiots de moins de 4 mois sont euthanasiés. La fourrière refuse généralement de les laisser sortir (à la tête du client)
- Les soins de plus de 300 euros doivent être autorisés par la vétérinaire du siège, qui jusque-là, les a toujours refusés. (fracture, traitement diro long). Les animaux sont donc euthanasiés.
- Les chiens estimés vieux sont euthanasiés à la fourrière (il parait qu'une veille chienne a été envoyée en refuge en France dernièrement. Pour donner le change ?)
- Les chiens dont le comportement n’est à première vue pas parfait sont euthanasiés. (exemple d’un chien qui a essayé de mordre le vétérinaire qui voulait lui faire un vaccin). Pourtant le discours de Monsieur Sangnier était que les chiens devaient être pris en charge par un comportementaliste. Personne n’a cherché à comprendre pourquoi ce chien avait peur…
Les chiens ou chats même légèrement blessés sont euthanasiés car la fourrière n’a pas d’infirmerie ni personnel prévu pour administrer des soins, même courants. (et toujours la même réticence des familles d’accueil – voir plus haut). Idem pour les chats qui ont un simple coryza.
Animaux même blessés, trop jeunes, trop vieux, positifs à la diro, malades, proches de la mise bas = EUTHANASIE
Et la SPA parle de ZERO euthanasie !!!!!!!!!!

Inutile de vous dire qu'on n'arrive plus à suivre. Notre petite association à stérilisé plus de 70 chiennes ou chattes en 3 mois. Nous avons sauvé 70 chats envoyés à l'association Artemis vers Nice. Certains sont déjà adoptés. Joy, un jeune chien qui a des problèmes de marche a aussi été pris en charge. Et Balto, encore en famille d'accueil, va mieux. On continue son traitement contre les vers du coeur.






Mais l'asso est à sec !!! Suite à la défection de la SPA, les demandes de propriétaires peu fortunés affluent puisque toutes les bénévoles de Guadeloupe, toutes associations confondues, donnent l'adrese de Guadeloupe Animaux.
A votre bon coeur !

Lettre d'une équipe d'anciennes bénévoles SPA aux administrateurs à Paris

Le 14 septembre 2015
Madame Harry, Mesdames, Messieurs les administrateurs de la SPA
Comme vous le savez, nous, bénévoles, familles d’accueil et adoptants d’animaux guadeloupéens, avons constitué une cellule de veille pour suivre la nouvelle politique de la SPA de Paris en Guadeloupe, vous signaler les dérives et tenter de sauver les chats et les chiens envoyés en fourrière pour y être sélectionnés. Nous souhaitons une nouvelle fois attirer votre attention sur des situations d’animaux pour lesquels la délégation SPA de Guadeloupe Marie-Galante n’a pas joué son rôle de protection des animaux mais a précipité leur mort.
En effet, suite aux nouvelles directives du Directeur général Mr Sangnier, la situation des animaux en Guadeloupe et îles dépendantes se dégrade de plus en plus. Dans une perspective de gestion financière, Mr Sangnier a décidé l’arrêt de toute stérilisation des femelles en Guadeloupe. Seuls les animaux partant en métropole seront stérilisés dans les refuges d’accueil. Aujourd’hui, les chats et chiens en famille d’accueil sous contrat SPA soit ne sont pas stérilisés (d’où un nombre de naissances en famille d’accueil difficilement gérable), soit sont stérilisés par d’autres associations, bien moins dotées que la SPA de Paris. Faute de stérilisation de deux chiennes, des chiots nés en famille d’accueil SPA ont été placés en pension avec leur mère. Le cout de la pension pour ces deux familles s’élève aujourd’hui à 2800 € alors que la stérilisation des deux chiennes n’aurait couté que quelques centaines d’euros. Nous sommes perplexes sur la rationalisation des coûts.
Toujours dans un souci gestionnaire, en vertu de la réduction du budget voulue par Mr Sangnier, des chiens blessés, maigres et affamés, atteint de dirofilariose sont euthanasiés chez les vétérinaires car les prises en charge pour les soins sont refusées par la SPA. Nous pouvons citer le cas d’un chien de 6 mois accidenté. La SPA de Paris a refusé la prise en charge, l’euthanasie était programmée. L’intervention d’une autre association a permis de le sauver.
Un chien de propriétaire de 4 ans a été euthanasié à la clinique Grande Savane à Morne à l’Eau le samedi 5 septembre car Madame C., la référente de ce vétérinaire, a refusé la prise en charge des soins par la SPA, alors que le budget disponible était suffisant. Elle a assisté à la mise à mort jusqu’à son terme. Plusieurs chiens ont été conduits à la fourrière par des personnes zélées qui souhaitent vous plaire. Les informations concernant le devenir de ces animaux sont contradictoires. Plusieurs signalements et plaintes vous ont été adressés. Les animaux ne sortent pas nécessairement sous contrat SPA. D’autres associations peuvent les faire sortir, sans garantie quant au sort du chien. La jeune chienne du mois de juillet déposée par Madame R., pour laquelle nous avons eu un échange avec Madame Harry, est aujourd’hui introuvable.
Madame T. a pour sa part conduit une chienne de propriétaire à la fourrière de l’alliance alors qu’une solution avait été trouvée avec lui pour permettre un abandon sans risque, le certificat de cession était établi, la pension était payée pour accueillir la chienne. La démarche de Madame T. est illégale à plusieurs égards et pourrait faire l’objet d’un dépôt de plainte.
Comme vous le savez, les fourrières de Guadeloupe ne répondent pas aux normes en vigueur. Par convention, vous envoyez des animaux dans des fourrières dont vous savez qu’elles ne remplissent pas les obligations légales. Nous allons demander un constat d’huissier afin de mettre à jour les infractions à la règlementation de ces deux fourrières.
D’autre part, les candidates au bureau de la délégation sont issues du réseau des fourrières. Nous nous demandons dans quelle mesure il pourrait-y avoir des conflits d’intérêt. Elles réclament des indemnités pour la gestion de la délégation, poste de dépense inexistant auparavant.
Les efforts menés dans les années passées pour construire une protection animale en Guadeloupe, fondée d’abord sur une action visant à limiter les naissances par la stérilisation, puis à sauver les animaux en péril en partenariat avec les refuges de métropole ont été anéantis par vos directives. Il n’existe plus de protection animale aujourd’hui en Guadeloupe, à l’exception d’une association indépendante qui compense vos manquements.
Ce système pervers vide la protection animale de son sens. Vous abandonnez les animaux les plus en détresse et les vouez à une mort certaine. Les bénévoles expérimentées et compétentes vous quittent les unes après les autres. Si vous vouliez vous saborder, vous ne vous y prendriez pas autrement. Qui est à l’origine de ce sabordage ? Qui y a intérêt ?
Nous sommes déterminés à mener des actions régulières d’information du public sur les conséquences des directives de Monsieur Sangnier en Guadeloupe. Nous allons mettre en œuvre prochainement les conditions nécessaires pour un contrôle officiel (règlementaire et financier) de l’activité de votre pôle animalier en Guadeloupe.
Nous ne désespérons pas totalement néanmoins, que vous remettiez en question votre organisation en Guadeloupe. Nous espérons que vous reviendrez sur votre décision de ne plus mener de stérilisation sur le territoire guadeloupéen. C’est la seule solution efficace pour résoudre le problème de la prolifération des chats et des chiens dans le département et dans une vision à long terme, pour faire baisser le coût de la protection animale en Guadeloupe.
Bien cordialement

Cellule de veille sur le devenir des animaux pour lesquels la délégation SPA de Guadeloupe est saisie.

Appel des bénévoles et familles d’accueil de la section SPA (Paris) de Guadeloupe et Marie Galante :

Le siège de Paris veut améliorer le fonctionnement de la SPA sur la Guadelouper
Les premières mesure en attendant de mettre en place nous ne savons pas exactement quoi :
nous interdire de stériliser ou apporter les soins de première nécessité aux animaux abandonnés et nous obliger à les emmener à la fourrière qui a déjà bien triste réputation ici.
Evidemment nous refusons déjà cette mesure qui n’est pas dans nos objectifs de protection animale pour nos créoles

Mais nous avons plus de 2OO chiens et chats en familles d’accueil (nous n’avons pas de refuge) et un nombre important de demandes d’abandons des propriétaires d’animaux.
Aucun des 2 refuges (non SPA ) de Guadeloupe ne voulant les prendre en charge , les personnes nous demandent de l’aide.
Nous ne savons pas comment les nourrir et surtout les stériliser car des chiennes et des chattes ont commencé à mettre bas ou sont sur le point de le faire dans les fa et partout
L’association Guadeloupe Animaux nous a déjà aidé en payant la stérilisation des plus urgentes.
Comme nous n’avons pas d’autre organisation officielle que la SPA, Guadeloupe Animaux, association 1901 déclarée, accepte de recevoir les dons pour nous et ainsi payer nos factures de soins urgents, de nourriture et de stérilisation.
Nous ne pouvons pas remettre à la rue ces animaux qui ont à peine commencé à reprendre confiance en les humains et laisser ceux en attente , bien que ce soit déjà fait ..
Vous pouvez faire un don sur cette page Nous aider en précisant « pour les creoles de Guadeloupe laissés pour compte par la SPA de Paris »
Merci d’avance.

Nous sommes désormais la seule association de Guadeloupe à aider les particuliers à stériliser leurs animaux

Désormais, les bénévoles de la section locale SPA (Paris) n’ont plus le droit d’aider les propriétaires d’animaux à les stériliser, ni même de stériliser les animaux déjà identifiés SPA qui restent en Guadeloupe car les envois en refuge en France ont été limités.
Elles n’ont plus le droit de recueillir un animal abandonné dans la rue et ne peuvent pas les emmener chez le vétérinaire pour des soins éventuels. Elles doivent les emmener à la fourrière.
Et c’est le « marchand de chiens » dont nous avons déjà largement parlé (éleveur, importateur, tenancier de la fourrière - Pétition pour la transparence dans les fourrières) qui décidera si les animaux sont adoptables ou non ! Ordre de la direction !

Les aides aux stérilisations de chiens ou chats ayant déjà un propriétaire sont stoppées.

Notre association reste donc la seule en Guadeloupe à aider les propriétaires à stériliser leurs animaux. Et les demandes affluent. Nous avions un rythme de croisière de quelques chiennes et chattes par mois et nous sommes passées à 5 chiennes et 8 chats en 2 semaines. Plusieurs chiennes et 14 chattes le seront dans les jours qui viennent. Nous avons même du stériliser 1 chienne et 1 chatte déjà identifiée SPA !

Inutile de vous dire que nos finances ne tiendront pas longtemps !

Vous pouvez adhérer, renouveler votre adhésion ou faire un don à cette page en cliquant sur l'image:

Bonne nouvelle

Haïti a trouvé une adoptante. Pré-visite prévue, mais je pense qu’elle sera positive. Merci à toutes et tous qui ont partagé l’appel.

Ouverture d'un semblant de refuge en Guadeloupe

Pendant que nous continuons dans la mesure de nos moyens à stériliser, le Refuge du Papillon, largement soutenu par la DSV et financé par les fonds européens, a ouvert ses portes. Super, pensez-vous ?
Pas vraiment.
Nous recevons sans cesse des appels ou messages de ce style : « Bonjour je me permets de vous joindre, à propos d'une chatte et de ses 4 chatons, qu'un irresponsable à laisser dans un carton dans mon jardin. J'aimerai savoir si vous pouviez faire quelque chose pour eux, j'ai déjà appeler le refuge du Papillon mais il m'oblige à les pucer ! Bien entendu le prix d'un puçage étant élevé vous imaginez bien que pour 5 chats c'est ENORME, et si en plus il faut que je débourse de l'argent que je n'ai pas !!! AIDEZ NOUS pour ces petits chats. »

Car voici les conditions d’abandon.
« ABANDON DES ANIMAUX AU REFUGE DU PAPILLON
A tous les propriétaires, si vous souhaitez céder votre animal au refuge, contactez-nous pour un rendez-vous dès le 18 mai 2015.
Merci d'apporter les papiers d'identification de votre animal ainsi que les résultats du test vers du coeur pour les chiens, les résultats du test FIV pour les chats.
ABANDON CHAT ou CHIEN de moins de 4 ans, castré ou stérilisé, vacciné, identifié : 29€
ABANDON CHAT ou CHIEN de + de 4 ans, castré ou stérilisé, vacciné, identifié : 49€ »

Avec toutes ces conditions, il y a fort à craindre qu’il y aura toujours autant d’animaux largués dans les rues ou dans les poubelles !

Juin 2015. La réunion prévue n'a toujours pas eu lieu. Il semble que la personne de la Direction des Services Vétérinaires n'est guère empressée à réalisée l'état des lieux préalable !

Janvier 2015. Entretien avec le directeur de la DAAF ( Direction de l'Agriculture, l'Alimentation et Forêt)

A la demande du nouveau préfet, un rendez-vous a eu lieu avec le directeur de la DAAF qui a paru intéressé par les explications et les propositions concrètes que nous avons faites. Le projet présenté de dispensaire-centre de stérilisation a retenu son attention. Il a ordonné à la personne de la Direction des Services Vétérinaires présente de réunir toutes les informations (coût des fourrières pour les communes, nombre d'animaux euthanasiés ou revendus (non stérilisés lorsqu'il s'agit de la fourrière !)), nombre de stérilisations effectuées par les vétérinaires de Guadeloupe (commandées par les particuliers ou les associations), etc de façon à avoir un état des lieux le plus complet possible. Dans quelques mois, une nouvelle réunion devrait permettre de prendre des décisions et d’enfin agir à la source (stérilisations massives). A suivre, donc, mais avec plus d'espoir que jamais.

La Préfecture, le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt, le cabinet du président de la République ont réagi !!!!!!!!!!!!


Résumé de la situation:
- Il nait 500 chiots par jour en Guadeloupe
- Les fourrières (privées) tuent moins de 2000 chiens par an
- Coût d’une euthanasie par les fourrières : 300 euros par animal
Les chiens errants sont presque en totalité des chiens ayant eu un propriétaire et qui ont été abandonnés.Consacrer l’argent public à éliminer les chiens errants consiste à éponger plutôt que fermer le robinet.
Les élus et responsables de Guadeloupe distribuent l’argent des contribuables aux fourrières privées.
Si les mairies ont une obligation d’avoir une convention de fourrière, rien ne les empêche d'attribuer une partie des subventions à un programme de stérilisation d'envergure.
Ne serait-il pas plus cohérent de prendre le problème à la source en adoptant la seule solution durable qui est la stérilisation des chiennes et des chattes et la responsabilisation des propriétaires ?

A la demande du nouveau préfet, un rendez-vous a eu lieu avec le directeur de la DAAF. J'y suis allée accompagnée de Monsieur Mathiasin, un des rares élus concernés par la cause animale. Le directeur de la DAAF a paru intéressé par les explications et les propositions concrètes quen ous avons faites. Le projet présenté de dispensaire-centre de stérilisation, chiffré, a retenu son attention.
Il a ordonné à la personne de la Direction des Services Vétérinaires présente de réunir toutes les informations (coût des fourrières pour les communes, nombre d'animaux euthanasiés ou revendus (non stérilisés lorsqu'il s'agit de la fourrière !)), nombre de stérilisations effectuées par les vétérinaires de Guadeloupe (ordonnées par les particuliers ou les associations), etc de façon à avoir un état des lieux le plus complet possible.
Dans quelques mois, une nouvelle réunion, , ayant tous les éléments et incluant les associations de protection animale devrait permettre de prendre des décisions.
A suivre, donc, mais avec plus d'espoir que jamais.

Une nouvelle lettre a été envoyé à la préfète le 30 septembre. La dernière de juillet est restée sans réponse.


Pour voir tout le dossier qui lui a été envoyé, ainsi qu'au président de Région Victorin Lurel, Aux ministres de l'Outre Mer et de la DAAF,et au président des maires de Guadeloupe,
Cliquez ICI

Merci de signer et faire suivre cette pétition

Avec l'argent des contribuables et pour un effet durable, faut-il tuer ou stériliser les chiennes et chattes de Guadeloupe ?
La Guadeloupe choisit le massacre des chiens et des chats comme la Roumanie
https://secure.avaaz.org/fr/petition/Madame_la_Prefete_Steriliser_les_chiennes_et_les_chattes/

Pour signer la pétition, cliquez ICI

Cliquez ICI pour lire la totalité de la pétition en français ou en anglais
Associations cosignataires:
Guadeloupe Animaux; SPA Marie Galante et Guadeloupe; Fondation Brigitte Bardot; One Voice - International; Association L214 - Fr; SPA Paris; FOUR PAWS – International; Fondation Assistance aux Animaux - Paris - Fr; Comité Radicalement Anti Corrida CRAC - Fr; Ecovet Timisoara - Roumanie; Protection Suisse Des Animaux PSA - Suisse; Palawan Animal Welfare Association, Inc. Philippines; Adeo Animalis - Fr; Association I.D.A.E. - Fr; Fédération française de Protection Animale - Fr; Association “ Les chats de Stella” Vence 06 - Fr; "NALA nos amis les animaux" - Marseille - Fr; Association Combactive - Dijon - Fr; Association Chev-Ane - Fr; Refuge Canin Lotois (Cahors, 46) - Fr; Les Amis des Chats de Bligny - Fr; Les chats libres de Plan de Cuques", Bouches du Rhône -Fr; Collectif pour une Régulation Douce des Pigeons et Protection Animale - Fr; SOS Animal Tendresse - Fr; Gualyvo -Radio Protection Animale -Fr; Association l'Espoir du Chat - Fr; SOS Animaux de Compagnie - Fr; Animain - Fr; Association Sauvons les - Fr; Association APPAR – La Réunion; Collectif limousin d'action militante pour les animaux CLAMA - Fr; CAPPA Comité d'Action Pour la Protection des Animaux - Fr; Association Planning-Chat - Fr CDA - Club de Défense des Animaux - Fr; Association Charly Le Blanc - Fr; La Griffe - Fr; Convention Vie et Nature - Fr; L'Ecole du Chat de Jacou (34) - Fr; Comité Radicalement Anti Corrida CRAC – Fr; La Compagnie des Chats - St Etienne - Fr;

Snoopy

Snoopy a environ 8 ans. Il a passé sa vie attaché court, sans niche et sans affection. Son propriétaire voulait le " jeter " à la rivière ou aux col des mamelles.
La voisine l'a pris en affection, l'a toiletté et nous a appelé.
Josiane l'a mis en famille d'accueil qui a craqué pour lui et veut le garder. Il a de la chance, il n'est plus tout jeune. Il s'entend bien avec son chat et ses chiens.
Mais le problème c'est qu'il est fugueur. On n'a beau lui faire la morale! Par deux fois il est parti, une fois Alexandra l'a récupéré dans son lotissement et vendredi dernier, Josiane ne l'a retrouvé que le samedi après midi.
Quelle angoisse et que de kilomètres parcourus, mais quelle joie de le retrouver. Il va être castré, espérant que ça calmera ses envies de rôder ! Chez Alexandra, il ne peut qu'être bien et enfin avoir une belle vie.

La ville de Morne à l’eau en Guadeloupe vient de voter 15'000 euros pour la fourrière pour tuer 45 chiens !!!

Depuis des années, encouragés par la Direction des Services Vétérinaires et La Région, les élus distribuent les revenus de leurs communes à la fourrière (établissement privé) pour éliminer les chiens abandonnés, devenus errants.
Il y a quelques années la commune de Baie Mahaut donnait 100'000 euros par année – ça continue peut-être, nous n’avons pas de chiffres récents – pour tuer 100 chiens.
Dernièrement, c’est la commune de Morne à l’eau qui décide de donner plus de 300 euros par animal à la fourrière pour tuer 45 chiens.
Si les mairies ont une obligation d’avoir une convention de fourrière, rien ne les oblige à passer de tels marchés avec l’argent des contribuables.
Il nait encore environ 500 chiots par jour en Guadeloupe et (en dehors de toute sensibilité) les fourrières en tuent de 2 à 3000 par année.
Cherchez l’erreur !
Cette volonté délibérée de gaspiller l’argent des contribuables pour quelques chiens abattus incite à se poser des questions.
Ne serait-il pas plus cohérent de prendre le problème à la source en adoptant la seule solution durable qui est la stérilisation des chiennes et la responsabilisation des propriétaires.
Y aurait-il d’autres intérêts en jeu ?

Let's go adopté en France


Pounette est partie en France pour y être soignée

Pounette a une maladie de peau que le climat chaud et humide de Guadeloupe n'aide pas à guérir. Elle est accueillie par Michèle dans le sud de la France où elle est chouchoutée et reçoit les meilleurs soins.

Let's go reprend du "poil de la bête"

Il reprend des forces, il joue, fait même des ti caprices de chiot (c'est bon signe, c'est que tout va bien !)


Mais il sait aussi faire des gros câlins.

La petite équipe de jeunes "Guadeloupe Animaux"

Encore toute petite l'équipe de jeunes, mais il faut être courageux quand on est enfant en Guadeloupe pour s'interesser aux animaux ou promener son chien. Tenir un pittbull en laisse, c'est considéré valorisant ! Mais promener un brave chien créole expose aux moqueries des copains.
Après Florencia, il y a maintenant Kevin, Alexandre et Lucas qui ont appris à mieux s'occuper de leurs chiens et qui "surveillent" dans leurs quartiers respectifs et signalent les chiens perdus ou en détresse.
Il y a aussi Louise qui aimerait faire son stge de 3ème dans notre asso.

LET'S GO

Let’s go, chiot de 3 mois, a été récupéré chez un déséquilibré qui avait été interné. Deux jours plus tard, dans un éclair de lucidité, l’homme a raconté qu’il y avait un chien resté chez lui, dans la baignoire !
Accompagnée de 2 infirmiers, Caro a pu aller dans la maison.
« Grande maison dans un état impensable! Nous avons parcouru les pièces. Première salle de bain, rien et pas de baignoire!
Et puis , on a entendu un petit bruit, et là dans une 2ème salle de bain: un chiot!!!
On s'attendait à voir un grand chien, voir un chien mort mais non un chiot qui attendait dans la baignoire, les 2 pattes avant ne demandant qu'à y aller. »
Il va plutôt bien même s’il est squelettique – ce qui n’est pas seulement dû aux 2 jours qu’il a passé seul.
Et il est très heureux d’avoir enfin la compagnie d’autres chiens. Il aura besoin d’une vraie famille dès qu’il sera « retapé ». En attendant, bonnes croquettes et des jeux.

Pour nous aider

Vous pouvez nous commander une jolie médaille pour mettre au collier de votre chien
à la forme de l'île de Marie Galante
.

Médaille en laiton avec anneau d'attache.
Gravée au laser d'un côté avec le nom de votre chien.
Gravée sur l'autre face avec votre numéro de téléphone.
Prix: 10 euros, port compris.
Pour commander: nelly@guadeloupe-animaux.org



N'oubliez pas de mettre dans le mail le nom de votre animal et votre numéro de téléphone.
Pour le paiement, par chèque à l'adresse indiquée en page Contact ou par Paypal sur la page Nous aider.

Les amis de Caro aident l'association


Enjoy et Hope !

Enjoy et Hope ont été récupérées chez une dame car nous avons été prévenues par une autre personne que les chiennes semblaient ne pas aller bien.
Elles étaient au soleil, sans eau, sans niche.
Enjoy n'est pas maigre, elle mourrait juste de soif et mériterait d'avoir plus de confort dirons nous...
Mais Enjoy était couchée sous la boite aux lettres, il a fallu la porter ...
Selon la dame, elle aurait été empoisonnée il y a quelques semaines. Elle la détache le soir et elle est revenue très mal ...
Selon le vétérinaire, elle aurait plutôt été battue...
Elle est maigre, mais surtout faible, "sans vie"! une des photos montre son état de mal être.
Elles sont restées toutes les deux en observation chez le vétérinaire.


Suite: Enjoy va très bien, elle a retrouvé sa famille avec un grand plaisir de part et d'autres.Grâce aux conseils et au suivi de Caro, elle a maintenant une niche, et lors d'une visite inattendue, Caro a même vu le petit garçon qui était en train de promener sa chienne.

Mais le vétérinaire a diagnostiqué que Hope avait reçu un fort coup sur la tête (probablement pendant l'une de ses ballades nocturnes) et que son cerveau était "mort". Elle a rejoint le paradis des chiens.

Tina se prend une balle !

Tina,que nous avons stérilisée il y a peu est allée faire un tour et est revenue avec une balle (pas une baballe !).
D'après le vétérinaire, elle a été blessée par une arme à feu, le coup tiré à moins de 1 mètre !!!!
Heureusement ses propriétaires devant aller au travail ont appelé Caroline pour lui demander de s'en occuper dès le matin. Elle va s'en sortir sans aucunes séquelles.


Suite: Tina a eu des complications. Elle est restée 2 semaines chez le vétérinaire car il y a eu des problèmes d'infection, mais tout va bien maintenant.

Oups adoptée

Cette petite chienne de 5 mois a été sauvée des voitures. Un iguane avait été écrasé sur une route très fréquentée et la petite était au milieu des voitures en train de le manger !!
Pleine de vie, Caro l’a baptisée OUPS.

Pounette, dans la rue

Pounette errait dans la rue depuis déjà un moment. Sans doute "jetée" parce qu'elle a une maladie de peau.
Examinée par un vétérinaire, elle a aussi les vers du coeur. Les mauvais soins, la mauvaise nourriture provoquent un terrain favorable à tous ces parasites.
On ne connait pas sa vie, mais il a fallu beaucoup de patience à Caro pour l'attraper. Elle avait envie d'approcher, mais avait trop peur.
On la comprend. Comment pourrait-elle avoir confiance en les humains ?
Elle ira demain 23 décembre en famille d'accueil.
Pounette va bien. Plus de 2 mois après le début des soins, elle a retrouvé ses poils et la joie de vivre.

Fun et Kambera sont en France et attendent des adoptants.


Fizz est adopté

Fizz est parti en France le 11 décembre et a été immédiatement adopté.

Des câlins et pouvoir courir !
Le vrai bonheur pour Fizz qui attendait la mort au bout de sa chaîne.

Fun, jeté parce qu'il avait des tiques

Fun été trouvé dans la rue, probablement abandonné parce qu'il était couvert de puces et de tiques sénégalaises (sorte de tiques très coriaces qui s'accrochent et provoquent des blessures profondes).
C'est trop souvent comme ça en Guadeloupe: le chien attrape des tiques, est maigre ou n'amuse plus et on le jette pour en reprendre un "neuf".

Fun est un très gentil petit chien, très doux et il sait déjà donner la patte !
Il est à adopter en Guadeloupe ou en France. Il est vacciné et il a environ 2 ans.

Fizz, destiné à mourir de faim

Voici Fizz, Les gens chez qui il était le laissait mourir de faim pour s'en débarrasser!
Caro l'a découvert attaché, affamé, mais on peut dire tout de même gai.

Elle retourne le voir le lendemain. Il ne bougeait plus, comme s'il était épuisé. Une bande de gamins, l'air morveux, cautionnés par la dame chez qui il était, fanfaronnaient. Caro n'a pas pu savoir ce qu'ils lui avaient fait. Elle a porté le chien dans sa voiture et l'a emmené chez une famille d'accueil où il a fini par sortir de sa léthargie.
Il semble ne rien avoir de grave. Sans doute a-t-il été battu, agacé, tracassé et comme il est très faible en raison de sa maigreur, il n'en pouvait plus.

Des nouvelles de Broussette

Souvenez vous de l'état dans lequel était Broussette ? Il y a du mieux, non ?

Tout compte fait, Negress a eu de la chance

Negress a donc passé une petite semaine chez le vétérinaire. Elle a reçu son traitement contre les vers du coeur et été stérilisée.
Votre générosité, suite à notre appel pour le traitement vers du coeur, va suffire à payer un autre imprévu: elle avait l'utérus très infecté et le vétérinaire a dû lui enlever, ce qui évidemment coûte plus cher qu'une simple stérilisation.
Finalement Negress a eu de la chance d'être prise en charge sinon, elle allait mourir.

Elle a été relâchée dans son quartier avec un joli collier fluo, c'est plus prudent puisqu'elle se promène dans le quartier un peu à toute heure. Et comme on n'en avait pas sous la main, on a emprunté celui de Chuchu qui en aura un neuf dans les jours qui viennent. Tout cela car il n'est pas certain que Negress se laisse de nouveau attraper facilement !

Beaucoup de projets

Mais il est encore un peu tôt pour vous en parler. Merci de votre confiance et de votre patience.

Negress et Chuchu

Leur histoire en page
Les stérilisations

Lettres adressées à l'association retournées


Trop difficile de lire une nouvelle étiquette sur une boîte aux lettres ou de transmettre le mot aux facteurs. La poste a retourné plusieurs lettres que vous nous aviez envoyées.
Nouvelle adresse en page "Contact"

Qui bat son chien bat les siens


Un lien indiscutable a été établi entre les violences commises envers les animaux et les enfants.
http://stopviolence.fr/page117.php

La première niche financée par vos dons


Voici la nouvelle occupante qui visite sa nouvelle maison.
Pour les autres, ça risque d'être un peu long, le temps de récupérer palettes pour les planches et tôles.

Broussette a besoin de vous


Broussette a 8 mois. Vous vous souvenez peut-être de Chantal et de Touvée, une petite chienne noire que nous avions par le passé aidé à stériliser.
Ce n'est pas très raisonnable de la part de Chantal, qui a déjà besoin d'aide pour ses animaux, de l'avoir recueillie, mais on ne peut pas lui en vouloir de ne pas l'avoir chassée.

Le vétérinaire a diagnostiqué une gale. Il fera un grattage plus précis lorsqu'elle sera endormie pour être stérilisée.
Le coût de la stérilisation + immatriculation + vermifuge + soins de la peau sera d'environ 250 euros.
Notre association étant toute récente, nous avons besoin de vous pour nous aider à payer les soins de Broussette.
http://guadeloupe-animaux.org/nous_aider.html

Déjà 3 niches financées par des donateurs


Trois gentils donateurs et donatrices ont financé des niches. Vous verrez bientôt les photos des heureux occupants avec leurs abris, mais il faut attendre le temps de leur fabrication.

POURQUOI UNE NOUVELLE ASSOCIATION


Quand nous faisons stériliser une chienne ou une chatte, nous sauvons des dizaines d'animaux de la misère.
Quand nous sortons un animal de la rue, nous en avons sauvé un.

Pour différentes raisons, l'équipe de la section "stérilisations" de Secours Protection Animale a démissionné.

La décision a été longue et difficile à prendre, mais lorsque la situation apparait depuis des mois bloquée, il faut bien faire quelque chose pour continuer à avancer. Et cette nouvelle association est apparue comme la seule solution.

Il est trop difficile de voir quotidiennement des chiennes ou des chattes épuisées par des portées à répétition, leurs chiots abandonnés dans les rues et ne pas pouvoir les aider.
Le projet de centre de stérilisation, même s'il était encore peu avancé, est désormais compromis. Pour ouvrir un tel centre ou un dispensaire, il faut 3 ans d'existence et être d'utilité publique. Encore faut-il en faire la demande !

Même si les actions des associations sont importantes pour les centaines d'animaux sauvés, cela reste bien peu en regard de la misère quotidienne. Marre de "vider la mer avec une petite cuillère".

Il faut attaquer le problème à la source, comme cela a été fait sur l'île de Marie Galante, c'est à dire en stérilisant, stérilisant, stérilisant.
Et puisque les instances régionales, départementales, élus locaux, services de l'état ne prennent pas leurs responsabilités (voir page "Les dysfonctionnements"), nous allons tenter de pallier leurs défaillances. Ce ne serait pas une première, il y a bien les restaurants du coeur !

Notre objectif est donc d'aider les propriétaires, méritants ou moins méritants !, à stériliser leurs animaux. Il nait actuellement environ 500 chiots par jour en Guadeloupe (la naissance des chatons n'est même pas évaluable). Nous sommes heureuses pour les animaux recueillis par les associations et envoyés en métropole, mais nous souhaitons agir à la source, c'est à dire stériliser de façon à enrayer cette prolifération et par conséquence cette misère.



Ayant été déposées au nom de Secours Protection Animale, nous ne savons pas ce que vont devenir les plaintes contre la fourrière (voir page Fourrières) ou pour faire interdire les poisons.

Que de temps et d'énergie perdus !

Pour nous aider à démarrer

Vous pouvez nous commander une jolie médaille pour mettre au collier de votre chien
à la forme de l'île de Marie Galante
. Prévoyez aussi vos cadeaux de Noël. Nous ne ferons pas de calendrier cette année.
Attention: "je ne pourrai pas graver les médailles après le 1er novembre. Donc commandez vite.

Médaille en laiton avec anneau d'attache.
Gravée au laser d'un côté avec le nom de votre chien.
Gravée sur l'autre face avec votre numéro de téléphone.
Prix: 12 euros, port compris.
Pour commander: nelly@guadeloupe-animaux.org



N'oubliez pas de mettre dans le mail le nom de votre animal et votre numéro de téléphone.
Pour le paiement, par chèque à l'adresse indiquée en page Contact ou par Paypal sur la page Nous aider.